Conseils de l'expert

Environnement et finance – un mix parfait?

Environnement et finance – un mix parfait?

Par Luc Baillargeon-Nadeau, géo.

 

Citoyens et entreprises : est-ce que lutter contre les changements climatiques est une décision financière gagnante?

 

Quand on parle d’environnement et de lutte aux changements climatiques, on a souvent l’impression que c’est en contradiction avec économie. Toutefois, les deux vont main dans la main, et ce, pour plusieurs raisons ! Le respect de l’environnement et la réduction des pollutions apporte souvent de nombreux bénéfices indirects à court, moyen et long terme autant pour les citoyens et employés, que pour les entreprises.

 

Voici pourquoi vous devriez passer à l’action comme citoyen et comme entrepreneur : être écolo, c’est payant!

 

 

Moins de carburant = moins de dépenses!

 

Le premier lien que nous pouvons faire facilement, c’est la baisse de dépenses en carburant (essence, diesel, gaz naturel, etc.). En adoptant différents comportements écoresponsables, tels que la diminution de l’auto-solo, l’augmentation de l’efficacité énergétique de notre maison, ou l’électrification de nos transports, il est possible de réduire considérablement ses dépenses énergétiques. Voici un bon moyen d’économiser plusieurs centaines de dollars chaque année!

 

 

Plus de transport actif = plus d’énergie et moins de surpoids et congés de maladie!

 

Saviez-vous que d’adopter les transports actifs pour vos déplacements quotidiens vous permettrait d’être en meilleure santé, d’être plus réveillé, plus productif au travail et d’avoir besoin de moins de congés de maladie (1 et 2)? C’est également un moyen très efficace d’économiser des milliers de dollars chaque année!

 

 

Moins de réchauffement planétaire = moins de climatisation!

 

La planète se réchauffe rapidement. Déjà, la température moyenne sur le globe est de 1 degré Celsius plus élevée qu’à l’ère préindustrielle, et le Canada se réchauffe 2 fois plus vite. Le nombre d’épisodes de canicules est en forte progression partout au Québec. En limitant le réchauffement planétaire, nous limiterons nos besoins de climatisation au travail et à la maison!

De plus, les systèmes de climatisation font partie d’un cercle vicieux de réchauffement, comme nous l’avons abordé précédemment : https://www.carboneutre.ca/la-climatisation-un-sujet-chaud/ .

 

 

Moins d’extrême climatique = moins de dommage aux propriétés et de réclamations d’assurances!

 

Les changements climatiques amènent un lot de perturbations, tels que des orages, inondations, verglas, canicules et ouragans. Chacun de ces épisodes de météo extrême coûte des millions de dollars partout au pays en réparation et en assurance. Pas surprenant que les primes d’assurances montent chaque année! Ainsi, lutter contre les changements climatiques réduirait la fréquence de ces événements extrêmes, et donc les coûts sociaux et financiers qui y sont associés.

Les effets se font déjà sentir. Au début de 2020, des hausses importantes de primes d’assurances ont été constatées au Québec, principalement lié à l’effet des changements climatiques (3). La hausse des primes a atteint 20% entre 2013 et 2018 pour les assurances auto et habitation. Maintenant, imaginez les coûts faramineux dans 5, 10, 20 ans!

 

 

Moins de pollution = moins de problèmes de santé et de congés de maladie!

 

La pollution de l’air est un fléau invisible qui cause de nombreuses maladies respiratoires chez les humains. La pollution atmosphérique cause plusieurs maladies pulmonaires et cancers, ainsi que l’asthme. De plus, il est estimé que 8,8 millions de personnes décèdent par année des suites de la pollution de l’air (4)! L’impact humain et financier sur le système de santé et les entreprises est faramineux.

En réduisant notre consommation de carburant et en achetant des produits écoresponsables, il nous est possible de lutter contre cette problématique humanitaire.

 

 

Plus d’achat durable = moins de dépense à long terme!

 

Tanné de refaire votre « bardeau » chaque 10 ans? Votre laveuse vous lâche chaque 5 ans? Votre linge est « scrap » après seulement 1 saison? Peut-être que vous devriez opter pour des produits durables, qui pourront braver les aléas du temps! L’achat initial est parfois plus dispendieux, mais vous économiserez argent et CO2 à moyen et long terme.

 

 

Conclusion

 

Alors, est-ce payant d’agir pour l’environnement? Oui, oui et oui! Autant pour les citoyens ou les entreprises, les bénéfices de limiter la pollution sont nombreux, sans compter que le bien-être humain, ça n’a pas de prix!

Si nous voulons éviter des pertes financières très importantes à moyen et long terme, il est impératif d’agir rapidement! D’autres actions sont également possibles, comme la gestion des matières résiduelles et l’alimentation végétale.

 

 

Références:

(1) « The association between commuter cycling and sickness absence » Ingrid J.M. Hendriksen, Monique Simons, Francisca Galindo Garre, Vincent H. Hildebrandt, 2010

(2) “Self-Rated Job Performance and Absenteeism According to Employee Engagement, Health Behaviors, and Physical Health” de Ray M. Merrill, PhD, MPH, Steven G. Aldana, PhD, James E. Pope, MD, David R. Anderson, PhD, LP, Carter R. Coberley, PhD, Jessica J. Grossmeier, PhD, and R. William Whitmer, 2013

(3) Journal de Montréal, 28 janvier 2020, Hausses salées généralisées en assurance auto et habitation, https://www.journaldemontreal.com/2020/01/28/hausses-salees-generalisees-en-assurance-auto-et-habitation

(4) Radio-Canada, 12 mars 2019, La pollution de l’air serait plus mortelle qu’estimé à ce jour, https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1157886/pollution-air-europe-monde-mortalite#:~:text=Ils%20arrivent%20au%20chiffre%20astronomique,mondial%20%C3%A0%204%2C5%20millions.

 

 

Articles similaires

No Comments

Post A Comment