Conseils de l'expert

Électrique, hybride ou hybride branchable ?

On nous a récemment posé une question sur le choix de véhicule électrique ou hybride branchable, en lien avec un article d’opinion de La Presse. L’électrification des transports est un sujet sensible qui peut parfois soulever les passions, d’un côté comme de l’autre! Ce qui est certain, c’est que le véhicule électrique ne laisse personne indifférent.

 

En lien avec le dernier conseil de l’expert sur l’impact climatique des différentes tailles de véhicule, creusons un peu plus loin pour éclairer la question du choix du type de motorisation et l’autonomie de ces derniers.

 

L’impact climatique réel

 

L’argumentaire voulant que la production de la batterie des véhicules électrique, hybride branchable et hybride est polluant est bel et bien vrai. En effet, produire une batterie Li-ion pour un véhicule 100% électrique émet près de 10 tonnes de CO2 supplémentaire par rapport à la production d’un véhicule à essence. Les émissions supplémentaires passent à 4 tonnes de CO2 pour un véhicule hybride branchable et 1 tonne de CO2 pour un véhicule hybride.

 

Du côté de la consommation d’électricité, l’impact climatique est très faible au Québec, même en considérant l’ensemble du cycle de vie de sa production: sur 300 000 km, 1 à 2 tonnes de CO2 seront produites par un véhicule 100% électrique, 20 tonnes de CO2 pour un hybride branchable, 40 tonnes de CO2 pour un hybride et plus de 50 tonnes de CO2 pour véhicule conventionnel.

 

Pour « rentabiliser » ce surplus de CO2 lors de la phase de production, la voiture électrique doit rouler une certaine distance afin de revenir au même seuil d’émission qu’un véhicule conventionnel. Pour différentes utilisations annuelles, un véhicule 100% électrique doit rouler la durée suivante avant de « rentabiliser » son impact écologique.

  1.   13 ans à 5 000 km/an
  2.   7 ans à 10 000 km/an
  3.   5 ans à 15 000 km/an (moyenne québécoise)
  4.   4 ans à 20 000 km/an
  5.   2 ans à 40 000 km/an

 

Ainsi, considérant que les voitures ont une durée de vie moyenne de 10 à 15 ans et de 250 000 à 300 000 km, il est évident que le véhicule 100% électrique émet moins de CO2 que son équivalent à essence pour toutes les utilisations. Ces estimations ne prennent pas en compte que la batterie pourra être réutilisée pour d’autres usages (ex : stockage résidentiel) ou que les matériaux de la batterie seront recyclés. Il est à noter que les VUS et Pickup auront un profil de rentabilité relativement semblable aux voitures : la taille de la batterie et la consommation d’électricité sont généralement proportionnelles à la consommation d’essence plus élevée de ces véhicules.

 

Quel véhicule choisir?

 

Alors, comment choisir entre un véhicule 100% électrique, hybride branchable ou hybride? Tout dépend de vos besoins!

  • Si vous parcourez de très faibles distances par année (moins de 10 000 km/an), optez pour un électrique à petite batterie (250 km et moins), hybride branchable ou un hybride.
  • Si vous parcourez plus de 10 000 km/an, optez pour un électrique à moyenne autonomie (plus de 250 km) ou un hybride branchable
  • Si vous avez tendance à faire de petits trajets quotidiens (moins de 40km), couplés à de très longs trajets fréquents (plus de 500 km aux 2 semaines), optez pour un hybride branchable, ou un électrique ayant une bonne rapidité de recharge.
  • Si vous n’avez aucune possibilité de branchement extérieur à la maison ou au travail (aucune prise électrique régulière ou borne ne peut être installée), optez pour un hybride.

 

En résumé…

 

Dans tous les cas, un véhicule partiellement ou totalement électrifié sera toujours une meilleure option que l’équivalent conventionnel à essence ou diesel! Il est également important de choisir le véhicule le plus adapté à ses besoins quotidiens en terme de taille, d’autonomie et de technologie afin de ne pas produire de grosses batteries qui ne seront pas utilisées à pleine capacité.

 

Vous voulez vraiment être écologique? Optez plutôt pour le covoiturage, l’autopartage, le transport en commun ou le transport actif!

 

Nous sommes au début de l’électrification des transports et le paysage de mobilité sera sans doute bien différent dans 5, 10 ou 20 ans. Le véhicule électrique « solo » fait partie de la transition, mais n’est pas la solution ultime!

 

Article La Presse de Luc Gagnon : lien

Articles similaires

2 Comments

Post A Comment